Les débuts du marketing

Aux débuts du développement de la société de consommation, les produits étaient standardisés, fabriqués en grande série, et trouvaient des acheteurs sans que les entreprises ne cherchent à s’adapter au plus près de la demande des clients. Les débouchés étaient assurés, en raison de la très forte demande des ménages en bien de base et d’équipement. Les entreprises produisaient d’abord, et cherchaient à vendre ensuite.

Aujourd’hui, un long processus dévolution a totalement changé les conditions précédentes. Les consommateurs, beaucoup plus exigeants, sont à la recherche de produits différenciés, qui répondent précisément à leurs besoins. Pour ce faire, elle doit adopter ce qu’on peut appeler « un esprit mercatique » (ou esprit marketing), et mettre en place une démarche commerciale qui respecte différentes étapes. Désormais, l’entreprise doit produire ce qu’elle sait pouvoir vendre.

La mercatique n’existe que parce que les entreprises doivent connaître les besoins des consommateurs et adapter en conséquence leur production et leurs méthodes de commercialisation.

POUR LIRE LA SUITE DE CE COURS, RENDEZ-VOUS SUR LE NOUVEAU SITE DE COURS DE COMMUNICATION EN LIGNE

Introduction à l’analyse mercatique

citroen_robotEst-ce que vous vous souvenez de la campagne de pub de Citroën dans laquelle on voit se transformer un véhicule en robot danseur, puis patineur… ? A votre avis pourquoi la campagne axe-t-elle son message sur la performance technologique ? Parce que, bien en amont de la créativité et de l’inventivité d’une agence de communication et de la prouesse technique d’un réalisateur, des stratèges ont méticuleusement analysé le marché de l’automobile, le comportement et les attentes des consommateurs…et déduit que cet axe de communication était en cohérence avec la politique de Citroën, permettrait peut-être de distinguer le constructeur de ses concurrents.

POUR LIRE LA SUITE DE CE COURS RENDEZ-VOUS SUR LE NOUVEAU SITE DE COURS DE COMMUNICATION EN LIGNE